dikkenek

Buzz, Top

5 conseils pour vendre ta voiture sur internet

11 Déc , 2014  

Autoscout24, Mobile.de, Ebay, 2ememain… Ces sites ne sont-ils pas devenus le premier reflexe pour vendre une voiture ? Finies les annonces dans les journaux, fini le bouche-à-oreille maintenant tout se passe sur le *Digital*.

Si comme moi, ton temps de navigation sur ces sites est relativement élevé, parce que tu adores t’imaginer à la recherche d’une voiture hors-de-prix, tu as forcément dû rencontrer des éléments répulsifs, ne donnant pas envie d’acheter. Des éléments qui font d’une annonce, une mauvaise annonce.

Alors, si tu comptes bientôt vendre ta voiture et passer par l’un de ces sites, évite ces éléments répulsifs et suis ces 5 conseils pour une annonce en ligne réussie !

1. Choisis de montrer, ou non, ta plaque d’immatriculation, l’épée à double tranchant

La plaque d’immatriculation est une information qui a son importance sur un véhicule.
Admettons que tu sois Belge et que tu recherches un Boxster 987.
Tu sélectionnes quelques annonces qui rentrent dans tes critères (kilométrages, couleur, motorisation, patati, patata).
Parmi ces annonces, deux montrent la plaque d’immatriculation.
La première : 1 GHU 974
La seconde : 653 ABU

Les deux voitures sont de la même année. Que peut-on en conclure ?
La première n’est forcément pas une « premier propriétaire » et a probablement été de main en main. Mais ça, c’est normalement inscrit dans l’annonce. Plus l’immatriculation est récente, plus on peut penser : « Hey, le gars vient de l’acheter et il essaie déjà de s’en débarasser… C’est chelou ça ! » Next.
La seconde : Il s’agit d’une plus vieille immatriculation. On peut donc logiquement penser qu’il s’agit d’une voiture premier propriétaire qui a été correctement suivie et dont il est temps pour son possesseur de passer à autre chose.

Conseil : en cas de doute, retire ta plaque pour tes photos.
(ex. ci-dessous : le cas chronique des Boxster 986…)

Porsche Boxster 2.5i d'occasion, Essence, € 13.000,- à Florennes

2. Décolle tes autocollants Spa-Francorchamps, Nurburgring, Zolder, etc

T’es un pilote et tu veux le montrer à tout le monde ? Colle un autocollant d’un circuit quelconque sur ton coffre ! La légende raconte que ta voiture ira même encore plus vite…
Tu as fait recartographier ta voiture et tu veux que le gars qui te talonne depuis 15 minutes sur l’autoroute sache que tu vas le lâcher ? Colle un autocollant « Optimized by Tchick » ou « Powered by Tchak ».

Mais lorsque tu veux revendre ta voiture, enlève-les.
Une voiture qui a été en circuit, c’est une voiture qui au minimum morflé au niveau moteur/transmission/train roulant et au maximum morflé dans le rail.
Une voiture reprogrammée, c’est une voiture qui a fait souffrir sa transmission plus que ce qu’elle aurait du encaisser.

Conseil : retire-les. Si ton ego en prend un coup, ton portefeuille a, quant à lui, plus de chance de s’en remettre.

 3. Applique-toi pour les photos, c’est primordial

Et c’est peu dire. Soigner ses photos, en quelques sortes, ça reflète aussi la manière dont le véhicule a été entretenu. Le cas d’école, c’est le site Aecars.be. Des photos toujours au top et des prises de vues constantes qui reflètent le sérieux et le professionnalisme du garage. C’est tout simple.

Pas besoin d’appeler le petit fils de la tante du cousin de la soeur de ton père qui a une page Facebook avec son nom suivi de « Photography ». Prends ton smartphone ou un simple appareil photo, attend un beau soleil et met en valeur les meilleurs angles de ton véhicule (ex: pas le 3/4 arrière pour une GT86).

Pour les photos de l’habitacle, la fonction Panorama sur les smartphones est bien pratique.

Conseil : ne sous-estime pas l’importance de la lumière pour tes photos et publie-les dans le « BON sens » (voir photo) !

Opel Corsa 1.7 Swing d'occasion, Diesel, € 1.000,- à Egem (2)

 

4. Pas de femme, de mari, d’enfants ou de chien sur les photos !

Par pitié. Si par définition, un véhicule d’occasion est évidemment un véhicule qui a été utilisé par des personnes, personnes qui ont peut-être une famille, famille qui a peut-être des enfants et/ou peut-être un chien ou un chat, par pitié ne les montre pas. L’acheteur recherche un véhicule neutre, stérile et se rapprochant le plus possible du neuf. Si on aime bien montrer bobonne ou Wi-fi, le chat, sur les photos parce que « c’est sympa », l’acheteur, lui, il ne trouve pas ça sympa du tout.

Conseil : No family please.

beauf

5. Soigne ta description

Je ne consulte pratiquement jamais les descriptions à moins d’être vraiment intéressé.
C’est un élément qui a son importance car il peut donner des informations utiles sur le propriétaire (notamment au niveau de sa maîtrise de la langue…). Lorsqu’elle est bien rédigée, la description peut avoir une fonction rassurante et réconfortante pour le potentiel acheteur et sa décision de prise de contact.

Conseil : donne des informations sur l’historique du véhicule, atteste de ta disponibilité quant à un éventuel essai/rendez-vous, énumère les raisons de la vente (pas trop de bullshit, privilégie la sincérité)… S’il y a des problèmes, décris-les gentiment.
Ne néglige pas ta description, tout simplement.

BMW 320 d d'occasion, Diesel, € 1.400,- à Marcinelle
Bonne chance pour ta vente !

Réagissez

commentaires - Défoulez-vous

Romain W. By  -    
Fondateur de Pétrolistes.com. Pilote du dimanche à temps partiel. C'est le berger des circuits, la safety car. Toujours devant, loin devant. #menteur