article-2291860-18933AF9000005DC-823_964x641 copy

Buzz

Voici pourquoi tu dois dire « merci » en voiture, toujours, tout le temps.

9 Oct , 2014  

 

Il est 19h, tu as eu une sale journée, tu rentres du boulot ou d’où tu veux, tu aimerais vite être à la maison, ne pas subir les embouteillages, être dans ton canap’ le plus rapidement possible devant Breaking Bad ou le JT. Mais l’embouteillage arrive et tu n’échapperas pas au « système de la tirette » pour réguler le trafic. Tu es fatigué, pressé, pas forcément de bonne humeur mais tu joues le jeu. Tu laisses passer une, puis deux voitures, parce que tu es vraiment bon joueur et aucune des deux ne te dis merci. Ca t’énerve. Tu deviens d’encore moins bonne humeur et te dis que tout fout le camp, que la Terre est peuplée d’ingrats inéduqués et que tout ça, c’est la faute des jeux-vidéo, de la télé-réalité et d’Instagram.

Le lendemain, sur ton chemin pour aller où tu veux, tu vois une personne qui peine à sortir de son emplacement de parking pour s’engager sur la route. Il n’y a personne ni devant, ni derrière toi, mais tu décides de t’arrêter par gentillesse, par bonté, pour permettre à la personne de s’insérer dans la circulation. Une fois la manoeuvre de la personne terminée, aucune reconnaissance de la part de cette dernière ! Pas un geste, pas un merci, pas un petit signe des quatre feux, RIEN.
Là c’en est trop. Tu craques et d’un geste de ta main gauche, tu réalises l’ultime geste de protestation que tu as la possibilité de faire : l’appel de phare qui crache du feu (tu peux aussi utiliser le klaxon si tu es un sauvage) ! Résultat, tu es enervé, encore une fois.

Ces deux scénari montrent à quel point, il peut être grave pour la santé mentale de tout individu, de ne pas dire merci à son prochain lorsque celui démontre sa bonne éducation sur la voie publique.

Alors ne sois pas cette personne qui pourrit la vie des autres. Dis « merci » à celui ou celle qui te laisse passer, cède sa priorité ou encore facilite ton dépassement.

Mais certains diront pourquoi ? Pourquoi dire merci ?

Voici 5 raisons de le faire pour t’en convaincre :

  • Tu rendras la journée des automobilistes plus agréable. Ca fait toujours plaisir un brin de reconnaissance
  • Tu laisseras croire à ces personnes qu’elles sont gentilles parce qu’elles ont fait le bon choix
  • … et tu penseras aussi que tu es un saint
  • Tu passeras pour un cador de la circulation, la personne qui gère le trafic routier, le gars qui connait les bons gestes à faire et quand il faut les faire
  • Tu pourrais tomber sur une Scarlett Johansson ou un Ryan Gosling. Et Scarlett et Ryan détestent les haineux qui ne disent pas merci au volant

Et comment dire « merci » au volant ?
Il y a plusieurs méthodes, mais toutes se valent.

  • Faire un geste de la main via la fenêtre latérale (souvent lors d’une priorité de droite ou quand tu t’insères sur une bande de circulation)
  • Faire un geste de la main devant le retro central (oui ne t’en fais pas on le verra)
  • Passer sa main par la fenêtre ou le toit ouvrant (également appelé le « Merci Présidentiel »)
  • Montrer son pouce levé, comme mettre un Like mais dans la vraie vie
  • Deux, trois coups des quatre feux (le truc des vrais kings du trafic)
  • Le bisou (plus rare et seulement dans les embouteillages)

Attention, lorsque tu veux faire un geste de la main, il y a une façon de le faire qui doit impérativement être respectée.
Le geste doit être sympathique, léché et potentiellement accompagné d’un sourire. Exemples parlants :

ObamaWaving copy 17lede_greece-blog480 copy

 

Maintenant, tu n’as plus aucune excuse pour rendre le monde meilleur et rétablir paix et calme sur nos voiries.

Et voici ce qui peut t’arriver sur tu continues à être un haineux au volant.

 

Réagissez

commentaires - Défoulez-vous

Romain W. By  -    
Fondateur de Pétrolistes.com. Pilote du dimanche à temps partiel. C'est le berger des circuits, la safety car. Toujours devant, loin devant. #menteur