formule-e-spark-renault_0903FC02A601524632

Actu

Tout ce que tu ne sais pas sur la Formule E

13 Sep , 2014  

Une Formule qui fait du bruit? (elle était facile celle-là…)

La première chose qui fait vibrer de plaisir le fan de course automobile quand il arrive aux abords d’un circuit, avant les odeurs mécaniques et avant la vision d’engins plus ou moins colorés filant à toute vitesse, la première chose que l’amateur de course automobile perçoit quand son week-end débute enfin, c’est le vrombissement des moteurs tournant à plein régime.
Pourtant ce samedi 13 septembre, quand les spectateurs pékinois (l’histoire se passe en Chine) assisteront au départ de la toute première course de ce tout nouveau championnat, ils n’entendront pas grand chose et n’auront probablement pas besoin de casque anti-bruit ou autres bouchons en mousse pour échapper au vacarme sonore de la meute de vingt Formule E s’élançant pour le premier départ de leur histoire.
Formule E… c’est quoi ce truc? Une petite présentation s’impose!

La Formule E c’est le tout nouveau Championnat du Monde de monoplaces électriques. Non non, pas de celles qu’on avait quand on était gamin… enfin, soyons honnêtes on est tous un peu restés enfants à ce sujet… Bref! Celles dont on parle aujourd’hui sont de vraies grandes voitures électriques avec des vrais monsieurs dedans pour les piloter avec un vrai volant entre les mains et pas une télécommande.

Pour la première édition du championnat, les 10 écuries – avec deux pilotes par écurie – seront toutes équipées de la même monture, la Spark-Renault SRT-01E. Ce qui fait du premier championnat du monde de Formule E un championnat monomarque.
Un châssis développé par Spark en collaboration avec Renault et Dallara. Un moteur de 200kW (268ch) conçu par McLaren, c’est le bloc initialement développé pour la Supercar hybride McLaren P1. Exit le réservoir de carburant liquide, la bête puise son énergie dans une batterie élaborée par Williams Advanced Engineering (une division de Williams Group dont Williams F1 fait également partie).
Mais dès la seconde saison, les équipes et constructeurs pourront engager leur propre conception de monoplace électrique (suivant évidemment un cahier des charges à respecter). On imagine donc qu’ils seront nombreux à vouloir venir démontrer qu’ils maîtrisent une technologie probablement vouée à remplacer l’Or noir.

La vitesse de pointe de 225 km/h vous laissera sûrement sceptique… N’oublions pas que ce championnat aura lieu en milieu urbain (dix manches dans dix villes parmi les plus influentes du globe), donc peu de longues lignes droites pour atteindre des hautes vitesses. L’accélération sera un facteur plus important et là par contre ça dégomme: on annonce le zéro à cent en trois secondes pile!

Des arrêts aux stand? Il y en aura un par course pour chaque pilote.
Pas pour changer de pneu, Michelin annonce qu’un seul train de gomme sera nécessaire à une Formule E pour durer tout le week-end.
Pas pour recharger la batterie, la technologie ne permet pas encore de le faire dans un temps raisonnable (en compétition on parle en secondes et pas en minutes).
Pourtant une Formule E ne peut pas tenir une heure de course. Alors que fait-on? On change de voiture! A mi-course les pilotes s’arrêteront aux stand pour enfourcher une seconde monture qui effectuera la deuxième partie de course. Comment vont s’organiser ce type de pitstop? Réponse dans quelques heures…
Mais en gros, on peut s’attendre à ça :

Autre nouveauté, la participation active du public à la course. Les fans pourront voter avant chaque course pour éventuellement octroyer à leur favori un « boost » d’énergie. Concrètement, les fans pourront donner leur vote à un pilote de leur choix via le site web officiel ou l’application pour appareils mobiles. Les 3 pilotes qui recueilleront le plus de votes se verront accorder un « fan-boost » de 30kW d’une durée de 5 secondes à utiliser durant la course.

Alors on est probablement tous un peu réticents à l’idée d’une voiture de course qui ne fait pas de bruit. La compétition auto et le bruit, ça ne fait qu’un. Mais à l’heure où la pratique de cette discipline  est vivement critiquée pour des raisons écologiques et de nuisance sonore pour les riverains, la Formule E fera au moins taire les détracteurs de notre sport favori!

Notons enfin que le championnat adopte un calendrier pour le moins particulier dans le monde du sport auto puisque la saison débute bien ce week-end et s’achèvera fin juin. Non, ce n’est pas du ski alpin, mais si vous avez l’habitude de décompter les jours en hiver en attendant de pouvoir enfin entendre à nouveau les moteurs rugir, ce championnat pourra vous aider à patienter… Sauf que, c’est vrai, elles ne feront pas beaucoup de bruit!

Réagissez

commentaires - Défoulez-vous

Stéphane Delvingt By
Photographe Pro. www.stephanedelvingt.com